« Attaché de Presque » au théâtre des feux de la rampe !

Nouvelle critique théâtrale !

Ce vendredi, j’ai été voir « Attaché de Presque », grâce à une invitation qu’on m’a faite via le blog… Du coup, ce sera mon article du jour !

adp

Alors, quiquequoidoncoù ?

« Attaché de Presque » est un monologue écrit et interprété par Lionel Aknine, mis en scène par Emmanuel Quatra, qui se joue les vendredis et samedis soirs à 21h30 au théâtre des Feux de la Rampe (75009).

Seul donc sur scène, entouré de ses badges et de son bureau, Lionel Aknine (comédien de formation) nous raconte son expérience d’attaché de presse musical, avec énergie et humour.

 .

.

Le titre donne le ton : Lionel Aknine ne se prend pas au sérieux, on est ici pour rigouler, et ça c’est plutôt chouette. Pendant une heure, il nous fait découvrir ce métier, que personnellement, je ne connaissais que de nom, mais toujours avec légèreté et générosité.

L’écriture m’a beaucoup plu, j’ai été très agréablement surprise de la finesse de la plume de Lionel Aknine. Il arrive à nous décrire un univers « difficile » parce que tout pailleté, sans jamais tomber dans le règlement de compte, mais au contraire avec une bonne dose de second degré et d’auto-dérision, et ça c’est classe.
J’ai trouvé ça très frais…!
(pas dans l’sens « hé t’es fraîche ! #punchlinepourrave, mais plus dans le genre fraicheur-de-vivre-holl*wood-chewing-gum-holl*wooooooooood-chewing-guuum.
Ahem.
Euuuh.
Voilà.
)

J’ai donc pu en apprendre un peu plus sur ce milieu entre deux haha, c’était coolos ! Je n’étais pas pliée en deux de rire pendant 60 minutes, non, ce n’est pas du one-man show, hein, soyons clairs, mais j’ai apprécié l’humour du texte, qui contient des trouvailles tout à fait sympatoches (le coup du vautour m’a bien faite rire, tout comme  le « Nescafé, tu me filtres les appels ! » , pour ne citer que deux exemples).
C’est dynamique, rafraîchissant et plein d’énergie.

D’autre part, je dois saluer la performance de l’acteur qui donne beaucoup ! Tenir un monologue pendant une heure, c’est franchement pas évident, et c’est physique ! Y en a beaucoup qui se sont cassés la figure dans cet exercice difficile. Donc, non, franchement, chapeau, pour la générosité, et tout, et tout.

Que dire d’autre ?…

J’ai passé une agréable soirée, et j’étais ravie de pouvoir découvrir ce spectacle. Ce n’est pas le genre de théâtre vers lequel je vais de base (vous l’aurez constaté avec mes autres critiques) je n’y aurais donc pas été de moi-même, mais malgré cela, eh bien, j’ai été plutôt séduite, donc c’est une bonne surprise pour moi !

.

Voilà voilà, sur ce, poutoux doux sur vous tous, et que le swag ne vous quitte point.

A plus dans l’buus !!

th

.

Infos pratiques :

Jusqu’au 28 mars au théâtre des Feux de la Rampe (métro : Cadet -7- ou Grands Boulevards -9-8-).

Site du théâtre.

Lien vers Billetreduc.

.

Et sinon : 

Pour plus de conficulture.

Pour plus de critiques théâtrales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>